mercredi 10 août 2016

Quand la timidité t'empêche de vivre

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été timide, timide maladive. Il y a cette timidité qui rend les gens mignons, touchants, beaux, fragiles. Puis y a cette timidité dont je souffre depuis toujours.
Souffrir ? Oui. Énormément même. Parce-que c'est plus fort que soi, parce-que même en ayant conscience qu'on en est atteint, on ne peut rien faire, parce-que personne ne comprend et que tu n'arrives pas à changer.

Quand on y pense, ce n'est pas grave d'être timide, tout du moins quand les autres le savent. Ou quand on ne côtoie pas grand monde. Mais quand l'inconnu frappe, c'est dur, et les difficultés commencent.
D'un oeil extérieur, tu passes pour la personne hautaine, impolie qui ne considère personne. Et ça, c'est douloureux. Parce-que tu es loin d'être cette personne que tu reflètes à ce parfait inconnu.
Et puis parfois, tu es juste complètement transparente aux yeux des autres, tu passes pour un meuble qu'on ne voit pas, qui ne mérite pas une seule parole à son égard. Et une fois de plus, ça fait mal.
D'ailleurs, j'en ai même déjà pleuré en public. Oui, j'ai fondu en larmes parce-que c'était trop difficile pour moi de parler à ces personnes que je ne connaissais pas. J'étais tellement mal à l'aise, pas à ma place, que tout a lâché. Et en plus de passer pour une personne dédaigneuse, tu passes pour une pauvre fille pas capable de se retenir de pleurer. Une souffrance supplémentaire.
Je vous raconte ça, parce-que cette timidité maladive m'a fait du mal dans le passé, et m'en fera sûrement dans le futur. Mais j'ai réussi à me surpasser, plusieurs fois. J'ai réussi à prendre sur moi et à parler.
Je travaille dans la vente à côté du blog et même si c'est loin d'être parfait, j'arrive à parler à des inconnus, sans me mettre à pleurer. J'arrive à cacher cette timidité qui me grignote au fond de moi, par moment, par vague.

Je réussis même parfois, à aller des inconnus sans avoir les mains moites des heures avant, et avoir du mal à respirer, comme si c'était la fin du monde. Une fois de plus, ce n'est pas tous les jours, toutes les heures ou minutes, mais je crois que je me soigne un peu, par ci, par là.

Je ne pense pas un jour que tout changera, mais si j'arrive à prendre le dessus certaines fois, ce sera déjà une sacrée victoire.
Pourquoi je vous parle de tout ça ? Je ne sais pas, j'avais envie de me confier à vous. Je ne pense pas être la seule qui souffre de cette timidité maladive. Et au fond, j'espère peut-être que cet article vous donnera un peu d'espoir, si vous aussi, vous en souffrez au quotidien.

On donne l'image que l'on veut sur internet, et peut-être qu'avant cet article, vous ne saviez en aucun cas que j'étais timide, surtout à ce point. Mais maintenant, vous savez, et vous en savez un peu plus sur moi.
On se fait souvent une image, une première impression de quelqu'un et peut-être qu'avec mon style, on imaginerait plutôt que je suis super à l'aise, que je n'ai peur de rien. Mais la première impression est souvent la mauvaise.
Je ne sais pas quoi ajouter d'autre mais si jamais vous êtes timides maladives vous aussi : serrons-nous les coudes, ne nous laissons pas manger par cette "maladie" et croyons en nous. Qui sait, peut-être que nous toutes réunies, on y arrivera ?


Je vous embrasse, que vous soyez timides ou non. On se retrouve dès dimanche pour un look, un peu plus joyeux que cet article !

xo,

56 commentaires:

  1. Tu es courageuse. Ne l'oublie jamais.
    Personnellement, je ne suis pas une timide maladive. Je suis hypersensible. (J'en ai parlé sur mon blog avec l'article "j'suis fragile et j'vous emmerde" mais anyway là n'est pas le sujet.)

    Tu es courageuse d'aller parler à des gens. Tu agis contre ta peur, et c'est la meilleure chose à faire d'après-moi. Si on ne combat pas, la peur demeure. (Wah j'ai l'air d'une écrivaine haha).

    Anyway, je te souhaite de continuer dans cette voie-là. Tu peux y arriver. N'oublie pas tout ce que tu as déjà traversée ne serait-ce qu'à cause de ton style ou tes couleurs de cheveux...

    On t'aime. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tes mots vraiment touchants ♡
      Même si je n'avance pas à la vitesse de la lumière, un pas reste un pas. Et même si aujourd'hui ça s'arrêtait, j'aurais déjà bien avancé (l'amoureux peut en témoigner aha)

      Bon courage à toi ♡

      xo

      Supprimer
    2. Coucou Alix,

      Dis est ce que tu pourrais me donner l'adresse de ton blog ? Ça m'intéresse fais de lire l'article en question ! (Eh oui, bienvenue au club des hypersensibles)

      Bisous ❤

      Supprimer
  2. Je ne commente jamais mais cet article en est l'occasion :)
    Je ne suis pas une personne timide mais je suis réservée. Les gens confondent souvent mais ce n'est pas la même chose. Le point commun selon moi, c'est que j'ai sûrement l'air hautaine, froide et distante. Alors que je ne suis pas du tout comme ça en réalité. Mais ma réserve me fait dresser des murs entre les gens et moi-même. Alors de ce côté-là, je comprends ce que tu ressens !
    Arriver à surpasser ça, c'est une petite victoire et cumulé à toutes les autres petites victoires, c'est un grand pas :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas facile tous les jours, on est jugé au premier regard alors si on n'en montre pas assez, on est déjà fiché !
      Au moins les gens qui te connaissent savent ce que tu vaux !

      xo ♡

      Supprimer
  3. Effectivement, ne te connaissant que par ton blog et Twitter je ne m'imaginais pas une seconde que tu pouvais être timide à ce point. Plutôt l'inverse, du fait que tu as ton style et que c'est une manière de t'affirmer peu importe ce que les autres pensent. En, tout cas j'aime beaucoup ce genre d'article où tu te dévoiles un peu plus, c'est très agréable de te connaître un peu mieux. ♥

    Des bisous, Mathy
    http://awindowonmyuniverse.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La magie d'internet !
      Merci beaucoup ♡ C'est vrai que je n'aime pas vraiment parler de moi à tout va mais certains sujets abordés peuvent montrer qu'on n'est pas seul dans cette situation et c'est ce qui me plait quand je me confie.

      xo

      Supprimer
  4. Bravo pour cette confession, je ne suis pas timide moi même mais j'ai dans ma famille certaines personnes qui le sont et je sais que cela peut être un calvaire alors pour être vendeuse et dire bonjour d'une voie forte et claire aux clients tu as du batailler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet. J'ai pensé qu'on ne me garderait pas après la période d'essai à l'époque, à cause de ça. Mais faut croire que je me suis surpassée vu que j'y y suis encore !

      xo ♡

      Supprimer
  5. Malgré mon look excentrique, je suis aussi très mal à l'aise en société. Un mec m'a même dit que j'étais une personne "très froide" au contact, mais je ne fait ça que pour me protéger.

    J'étais très timide avant, puis peu à peu je me suis mise à parler pour essayer d'avoir des amis. Mais toutes mes amitiés ont échoués. Puis, je suis très gentille aussi, donc les gens me connaissant le plus et savant des choses sur moi, se sont servit de ces informations pour me faire du mal. J'ai jamais compris pourquoi. Enfin si, je comprend, quand on découvre une personne gentille et un peu mal à l'aise, on s'efforce à tout prix de la détruire, ce qui fait de nous des gens méchants.

    Depuis, ma timidité à redoublée et je suis devenue solitaire, asociale et misanthrope. J'ai quelque peu sombré dans le côté "obscur" de la force, mais bon, cette solitude me protège. J'en ai marre que les autres, me fassent du mal tout le temps. Mon commentaire peut passer comme une plainte, c'est un peu ça, c'est une plainte contre la société et les humains en général.

    Enfin voilà, voici un petit bout de moi. C'est rigolo car comme toi avec mon look un excentrique on pourrait penser que je suis extraordinairement bien dans ma peau, que j'ai pleine confiance en moi et que je suis très sociable. Mais mon look est une façon de me cacher, de ma protéger, et d'ailleurs, j'ai horreur quand les gens viennent et me questionnent dessus, j'essaye d'éviter la conversation au maximum.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait tellement mal au coeur de lire ceci... Mais malheureusement, c'est bel et bien une réalité...
      Courage à toi, tu sais ce que tu vaux et personne n'a la droit de se servir de toi !

      xo ♡

      Supprimer
  6. Je comprends ce que tu veux dire, à un degrés différent certes. Je passe souvent pour quelqu'un de très sociable, extravertie voir grande gueule mais en fait je n'aime pas tellement parler aux gens surtout quand ils doivent écouter ce que je dis (type exposé, oral etc.) Maintenant ça va mieux parce que je prend l'habitude dans mes études mais c'était dur au début.
    Je suis sur que ça ira mieux pour toi, travailler dans la vente + le blog ça ne peut que aider ! Je te fais plein de bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ce que tu veux dire ! (Ohlala, l'exposé ce calvaire ahaha)
      On verra bien, j'avance doucement mais sûrement !

      xo ♡

      Supprimer
  7. Coucou ! Je ne suis pas vraiment timide, mais j'ai beaucoup aimé te lire et en savoir plus sur toi, même s'il me semble que tu nous en avais déjà parlé dans un ancien article (je crois ^^), en tous cas ça m'a fait penser à une histoire qui s'est passée lors de mon premier jour d'école (il y a tout juste 4 ans, je commençais une nouvelle formation) et j'étais assise à côté d'une fille dont j'aimais bien le style. Du coup j'ai tenté de commencer la discussion avec elle, histoire de sympathiser et de la connaître (je ne connaissais personne dans la classe). Et en fait elle me répondait brièvement, me fuyait du regard, avait un ton... bizarre. Bref, j'avais vraiment l'impression que je la saoulais ou que je lui intéressais pas du tout, mais en fait non ! Après quelques mois elle nous a confié que le premier jour elle était tellement stressée et contente que quelqu'un fasse le premier pas pour venir lui parler, mais sa timidité a pris le dessus ! Et... c'est fou !! Pourtant elle aussi elle a un style un peu comme le tien, qu'on pourrait croire qu'elle était très sûre d'elle. Mais en fait pas du tout !
    Et c'est là que ton article est important, car justement tu nous rappelles qu'il ne faut pas s'arrêter à la première image que l'on voit d'une personne, mais creuser pour mieux la découvrir :)
    Gros bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Ah bah tu vois, c'et exactement ça que je vis... Même si tu te fais vilenie, ça reste top difficile et au final tu passes pour une personne... Bizarre alors que non !

      Mais c'est cool que des personnes prennent la peine de creuser un peu, ça fait garder espoir ♡

      xo

      Supprimer
  8. Coucou toi, je te suis depuis un moment et je t'ai déjà parler sur les réseaux :)
    C'est vrai que au premier abord jamais je ne t'aurais cru timide, par ton style comme tu l'as dit mais aussi par le fait d'avoir un blog et de parler beaucoup. Je suis moi aussi timide et comme toi je travaille dans la vente, et ça m'a d'ailleurs beaucoup aidé, et comme toi j'ai aussi un petit style extravagant on va dire, et pourtant je suis bel et bien réservé ! C'est vrai qu'on à beau vouloir changé ça ne marche pas, on ne change pas le caractère des gens en un clin d’œil !!
    Je te fais un gros bisous, je t'adore beaucoup beaucoup haha :* <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Comme quoi, on montre ce qu'on veut sur internet aha
      Bon courage à toi, chaque petit pas est une victoire ♡

      xo

      Supprimer
  9. Ah maid Il vaut mieux être timide que sans gène et Grande bouche ! Mimou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr mais un juste milieu serait top !

      Bisous ♡

      Supprimer
  10. Bonsoir !

    Cet article est extrêmement touchant et très bien écrit. Je ne pense pas être une timide maladive mais je me reconnais dans ce que tu dis sur plusieurs points et je ne peux que te soutenir dans ces épreuves de tous les jours ! Se retrouver perdu au milieu de la foule, ne pas se sentir à l'aise face au monde qui nous entoure, je comprends très bien ce ressenti...
    Mais en tout cas ça fait du bien de lire ce genre d'article ça prouve que l'on est pas seul et que quand une personne peut se battre les autres peuvent en faire de même !

    Merci pour ces mots, et la première photo est magnifique ! Je suis vraiment tombée amoureuse de ton style et de la bonne humeur que tu dégages ♥

    Estelle ~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Je suis contente si cet article montre qu'on n'est pas à vivre certaines choses. Je ne pensais pas en parler ici un jour puis je me suis dit que si j'en souffrais, alors d'autres devaient aussi être dans le même cas... Alors un petit "témoignage" et un peu d'espoir, ce n'est jamais de trop et c'est tellement rassurant tous ces petits mots reçus ♡

      Merci à toi, ça fait plaisir !

      xo

      Supprimer
  11. Moi je suis très timide, je ne vais jamais vers les gens, peu à l'aise avec moi même déjà ^^ mais alors être timide maladive, ça doit être terrible ! En tout cas, si tu t'en rends compte et que tu arrives à mettre des mots la dessus, je pense que c'est déjà un bon début. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que c'est un bon début. On est obligé de s'en rendre copte avec les difficultés qu'on rencontre au quotidien (au point de ne jamais vouloir ouvrir la porte d'un magasin et d'y rentrer la première, oui oui)
      J'espère qu'un jour tout ça changera... Tout du moins un peu !

      Courage à toi ♡

      xo

      Supprimer
  12. J'avais le même soucis, sauf que je ne pleurais pas mais je parlais pas. Je me souviens quand j'étais petite, on me demandait mon prénom, je disais que je ne le connaissais pas ou je restais muette car j'étais incapable de sortir un mot à un inconnu. Et puis petit à petit et avec mes parents me faisant violence (genre me demandaient d'aller acheter du pain ou faire les courses), puis en travaillant dans un musée et dans un salon de manicure américain (la ma tante m'a fait violence x343853) puis en travaillant dans le prêt à porter...
    Mais le truc c'est que la "vente", même si on parle à des inconnus, vu que je sais que je ne les verrais plus, ou rarement, je m'en fous et je me lâche en plus en espagnol et en anglais...
    En fait je crois que je me suis surpassée et c'est que en soirée ou avec des gens que je ne connais pas trop où je parle quasiment jamais.
    Je suis pas si timide que ça en fait... Enfin d'après ton témoignage très touchant, j'ai l'impression d'être timide mais le "juste milieu"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que dans la vente, on se dit qu'on ne reverra jamais ces personnes et d'un côté c'est plus facile... Tout du moins du côté vendeuse ! Par exemple si je croise des amis d'une personne que je connais, c'est fini, je n'existe plus et n'ouvre pas la bouche... C'est assez ridicule d'un point de vue extérieur mais c'est plus fort que tout, on n'y peut rien...
      En tout cas, bravo à toi, quelle belle victoire !

      xo ♡

      Supprimer
  13. Bonjour et merci pour cet article qui m'a vraiment touchée. je suis également une timide maladive si l'on peut nommer cela ainsi. Je ne sais pas d'où ça vient, pourquoi je suis ainsi, car je ne pense pas l'avoir toujours été, et je ne sais pas comment m'en empêcher. Au fond n'est-ce pas dû à un manque de confiance en moi? Parfois, face à des inconnus, je bloque simplement parce que j'ai l'impression de n'avoir rien à dire d'intéressant et parfois je bloque simplement parce que je me sens "inférieure" à mon interlocuteur. Je me demande parfois si cette aire des réseaux sociaux ne renforce pas encore davantage ma timidité dans la vie réelle car sur la toile, tout le monde est beau, formidable, avec des vies palpitantes et cela me renvoie au fait que ma vie n'est ni extraordinaire, ni palpitante, que je ne serais jamais la meilleure en ci ou ça, et je pense que cela joue sur ma confiance en moi. Le pire est que je sais que les réseaux sociaux ne reflètent de loin pas la vérité mais c'est plus fort que moi...Bref, merci de partager cela avec nous, avec moi, car oui l'espace d'un instant je me suis sentie égale à toi, et cela m'a poussé à t'écrire un commentaire, chose que je n'avais jamais faite sur ton blog depuis que je te suis. Alors oui, tu as raison ,soutenons-nous car le fait que nous les timides ne parlons pas ne signifie pas que nous n'avons pas des tonnes de choses à dire, intéressantes ou non d'ailleurs! Bonne journée, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Merci à toi pour ton témoignage ♡

      C'est vrai que cette timidité coupe toute conversation. D'un seul coup, on n'a plus rien à dire. Rien ne nous vient en tête et si'l faut répondre à une question, c'est le stricte minimum...
      Après, avec les réseaux sociaux c'est tout ou rien. Peut-être que ça accentue le malaise face à des inconnus rencontrés dans la rue. Mais y a aussi le côté rencontre via internet dans la "vraie vie" où nous sommes tout de suite à l'aise, comme si on connaissait cette personne depuis longtemps et la barrière timidité est dépassée.
      En tout cas, j'appréhende toujours une première rencontre réelle mais la timidité n'est pas présente une fois la personne face à moi... C'est assez bizarre mais c'est déjà une victoire !

      Courage à toi ! Je suis sûre que chaque petit pas ne peut que nous amener vers une grande victoire ♡

      xo

      Supprimer
  14. J'ai été une très grande timide autrefois. Jusqu'à faire semblant de ne pas entendre qu'on m'appelle...espérer qu'on ne me remarque pas...
    Et puis, après une licence en langue vivante (où on t'oblige à parler, beaucoup, beaucoup) et mon premier boulot (qui a consisté à un moment à répondre au téléphone, moi qui déteste ça plus que tout!), ça va beaucoup mieux.
    On guérit, il faut s'en donner les moyens et ne pas rester dans sa bulle : c'est dur mais ça en vaut vraiment la peine. ;)
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
  15. Hello, touchant témoignage. Je te comprends car j'en souffre également par rapport à mon hypersensibilité qui m'empêche souvent d'aller vers les autres. Je me renferme et je mets ma carapace pour me blinder des gens. Souvent je passe à côté de belles choses et d'opportunités qui auraient pu peut être changer ma vie.
    Que tu puisses déjà te confier sur ton blog est un grand pas je pense que tu es sur la bonne voie. Voici le lien de mon article sur l'hypersensibilité http://curvesandtrends.com/2016/02/15/lhypersensibilite-et-moi/ peut être que tu t'y retrouveras. Je serai contente de pouvoir échanger avec toi :)

    Belle journée

    Christelle

    www.curvesandtrends.com

    RépondreSupprimer
  16. Hello jolie Leopoldine!

    Je te suis depuis quelques mois maintenant mais je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de laisser un petit commentaire par ici, aujourd'hui je me lance car je te comprends totalement..
    Malgré tout, tu laisses ta personnalité s'exprimer à travers tes look et du merveilleux univers que tu as créé grâce à ton blog et je trouve ça super!
    Je suis sûre que comme moi tu as des personnes qui t'aime, t'encourage et te pousse à te surpasser chaque jour, tu peux être fière de chaque petite victoire.

    Continue de nous faire rêver et sourire comme tu le fais si bien!

    RépondreSupprimer
  17. Je reconnais mon attitude dans ton article. Ce que tu décris ressemble à ce que l'on nomme communément de l'anxiété sociale avec peut être quelques phobies sociales. C'est un mal très répandu contrairement à ce que l'on pourrait croire, car, malheureusement cela passe, comme tu le dis, pour de la froideur et du mépris. Que c'est trompeur! J'espère que les gens comprendront de mieux en mieux que non, un anxieux social n'est pas méprisant, il est simplement apeuré et paralysé par cette peur. Cela se travaille (je suis épatée de savoir que tu travailles dans la vente! J'en serais incapable), et clairement je pense que cela ne se voit plus beaucoup sur moi. Je connais mes faiblesses et mes phobies et j'évite les situations les plus handicapantes, même si cela reste parfois assez peu compris par l'entourage. Mais ça restera toujours une faiblesse je pense, il y aura toujours des situations angoissantes. Mais, un petit pas, si petit soit il, formera d'énormes bonds quand ils seront cumulés.
    Je te souhaite courage et force!

    RépondreSupprimer
  18. Franchement merci pour cet article, je me retrouve tellement dans tes paroles ! Je sais ce que c'est de se retrouver bouche bée face à un inconnu qui n'a rien demandé, ce que c'est d'avoir mal au ventre et de trembler à l'idée de savoir qu'on va parler en public, et je te comprends tellement, ça peut vraiment devenir horrible la timidité... j'espère que comme toi je réussirais à obtenir quelques petites "victoires" face à ça ! Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  19. Je te comprends parfaitement ! Surtout quand tu dis que les gens nous prennent pour une personne hautaine et impolie. Parfois, ça m'est arrivée d'arriver dans une soirée ou un repas et je ne connaissais personne ou presque et que je ne savais pas comment réagir, peur de faire la bise aux gens sans les connaitre. Peur de parler et de dire une bêtise. C'était vraiment dingue parfois, même à table pour demander quelque chose loin de moi, je n'osais pas hausser la voix pour que l'on m'entende. Ou même des fois, le stress me bloquait la voix. J'étais obligé de me racler la gorge avant de pouvoir dire un mot. Seulement... les gens ne comprennent pas forcément ce "mal-être" qui nous ronge sans savoir que faire.

    Personnellement j'ai réussi à beaucoup évoluer ! Et cela grâce à mes études. J'avais tellement peur de me retrouver seule que je me forçais à aller voir les autres les premiers jours. Et puis, il y a aussi le fait que j’utilisais beaucoup le covoiturage pour mes trajets faute de budget. Tu te retrouve avec des inconnu en voiture et finalement, c'est plus facile de leur parler car tu es en petit comité souvent à 3. Et au fur et à mesure, j'ai pris confiance en moi !

    Tout ça pour te dire que c'est possible d'avancer et d'évoluer mais je pense que c'est petit à petit et qu'il n'y a aucune raison que tu n'y arrive pas. Courage :)

    RépondreSupprimer
  20. Je me retrouve tellement dans ton article. Ayons confiance en nous, je suis persuadée que l'on peut arriver à surmonter cette timidité ! ☺

    RépondreSupprimer
  21. C'est très beau ! je m'en doutais que tu étais timide un petit peu tu vois à traverrs tes vidéos tu dégageais une telle douceur.
    Courage !

    RépondreSupprimer
  22. Moi aussi je suis une timide maladive et cet article m'a beaucoup touché ! Moi aussi je connais ça, beaucoup de personnes ne me donnent pas d'importance, considérant que je n'ai rien à dire et que mon avis ne compte pas. Ça fait mal, surtout que dans mon cas ça concerne aussi la famille de mon fiancé. Ils ne m'ont jamais accepté en grande partie à cause de ma timidité. Malgré tout j’essaie de ne pas avoir une image négative de moi même si des fois c'est dur. Le côté positif c'est que ça me permet de faire le tri dans mon entourage, je sais que si quelqu'un va au delà des apparences son amitié est sincère.
    En tout cas j'espère sincèrement que tu arriveras à mieux vivre avec ta timidité :)

    RépondreSupprimer
  23. Ton article reflète exactement ce que je ressens ! Le pire c'est quand notre famille ne comprend pas vraiment...car pour eux, c'est un peu du cinéma. Alors même si j'ai l'impression de m'être un peu améliorer j'ai parfois peur de sortir dehors car cela inclut de parler à des gens.
    Alors merci pour cette article qui montre que je ne suis pas seule dans cet état !
    xoxo

    RépondreSupprimer
  24. Génial ton article, je vais le partager en masse! C'est peut être un truc de grande timide d'être très à l'aise sur le net :/
    Courage et bravo pour chaque fois où tu prends sur toi pour vaincre ta timidité

    RépondreSupprimer
  25. Coucou ! Super article, c'est bien que tu parles de ce sujet. J'ai longtemps été très timide, pas autant que ce que tu décris dans ton article, mais tout de même au point de ne pas parler du tout en groupe. Les gens ne mordent pas, et c'est une réaction un peu irrationnelle mais on n'y peut rien et il faut souvent se faire violence pour la dépasser. Depuis plusieurs années maintenant je n'ai plus ce problème, j'ai fait un GROS travail sur moi, alors aucun cas n'est désespéré, et même les timides peuvent vaincre leur timidité.
    Enfin, ça ne m'empêche pas à des soirées où je ne connais personne du tout (genre soirée de rencontre de blogueuses) de stresser, avoir les mains moites, et hésiter à parler à d'autres blogueuses/youtubeuses de peur qu'elles me trouvent nulle. --" Mais bon, s'il reste encore un peu de chemin à faire je pense que pour moi c'est du côté de la confiance en soit. ^^
    Ce n'est que mon témoignage, j'espère qu'il te parlera, ou parlera à quelqu'un d'autres.
    Tu as eu une super idée d'article.
    Bisous
    Elora

    RépondreSupprimer
  26. t'en fait pas je suis aussi très timide
    mais le problème, c'est soi j'arrive pas à parler, soit je me mélange les pinceaux en voulant leur parler, je m'explique tellement bien, que je dis le contraire de ce que je voulais parler
    et après , je me dis quelle c..., mais quelle c....

    RépondreSupprimer
  27. Pour être moi aussi très timide, je peux t'assurer que cela fait beaucoup de bien de lire cet article ! Il y a environ un an je discutais avec un ami qui connaissait ton amoureux et qui t'avait décrite comme assez "froide"... j'avais comme deviné qu'il s'agissait de timidité et je suis contente que tu sois honnête dessus et surtout que tu soulignes ce paradoxe d'être très affirmée et présente sur les réseaux tout en étant timide !

    Je lutte encore pour ne pas paraître trop timide, et cela m'attriste parce que j'ai souvent eu beaucoup à dire et partager sans en avoir eu la chance ! Les choses vont mieux pour moi depuis peu :)

    Mille bisous et courage à toi <3

    lamethodeanissa.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  28. Coucou petite licorne !

    Alala qu'est ce que je ris en lisant tout ça... C'est triste que tout le monde se base sur un a priori, sur une impression.

    En lisant ton article, et les commentaires, je crois que je viens de comprendre pourquoi, sans même me connaitre, certaines personnes ne m'appréciaient pas. J'ai souvent entendu dire que je regardais mal les autres, que j'étais hautaine, alors que j'en ai jamais eu l'impression. Et en effet, je ne passe pas a priori pour quelqu'un de timide puisque avec mes ami(e)s que je connais depuis des années, je suis vraiment folle. Un peu comme quand tu nous raconte que tu chante tout le temps, quand tu hurle de bonheur sur tes snaps ��
    Mais devant les personnes que je ne connais pas, impossible de décrocher un seul mot.

    Alors merci pour ton petit recit, qui m'aura aussi aider a comprendre ��

    RépondreSupprimer
  29. Très bon article, la timidité est quelque chose de vraiment embêtant mais on peut se soigner au fur et à mesure. Moi j'ai toujours été timide mais depuis quelques années je me force à vaincre ça et c'est mieux. Bon courage à toi et merci pour ce superbe article! Bisous

    theblondmane.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  30. J'en suis bouleversée, y compris par les commentaires. Sérieusement. Je comprends très bien, pour être moi aussi touchée par cette grande réserve, même sur les réseaux sociaux. C'est dire l'ampleur du truc :)

    Mais enfin (et même si, comme on dit, quand on n'a qu'un marteau comme outil, tout ressemble à un clou) j'ai envie de dire que si :
    - il y a cette impression persistante de n'être personne au milieu de tout le monde,
    - c'est un peu la panique et la paralysie face à l'inconnu ou l'imprévu,
    - socialiser c'est cool en fait, mais c'est compliqué et fatigant au point qu'après ça, tout ce dont on rêve c'est se poser des heures et ne rien faire en attendant que ça passe,
    alors j'irais voir ce qu'il se raconte du côté de l'autisme (à haut niveau de fonctionnement, genre Asperger ou quelque chose d'approchant). No offense, hein, parce que c'est ce que je vis au quotidien. Ce n'est pas une maladie ni une insulte, mais juste une autre façon de fonctionner.

    RépondreSupprimer
  31. Je connais bien ton soucis, j'ai le même depuis toute petite. La première rentrée en maternelle, ils ont dit qu'il fallait que je fasse du sport pour voir des autres enfants, j'étais toujours dans mon coin. Ecole primaire... une enfant réservée, la risée des camarades de classe, on se moquait souvent de moi, alors le plus facile c'est le silence (du moins c'est ce que l'on pense étant devant toute une classe). Collège et lycée pareil, école trop silencieuse, qui aurait les capacités de parler à l oral sans qu'on vienne la chercher. Ca a été ça toute ma scolarité. Sauf dans une matière à partir de la première : une prof qui a su faire régner un climat de confiance entre les élèves de la classe et dans son cours. Bon ça restait un peu fébrile mais il y avait du progrès. Là je viens d avoir ma licence. Ce n'est pas encore ça. Je commence à ne plus stresser pour faire des exposés, enfin plus autant qu' avant. Avec un public plus jeune tout va bien. Ca me bloque d aborder un inconnu, que ce soit en direct ou au téléphone ! C'est dur de ce dire qu'on y arrive pas ! Ce sentiment d'échec quand on est bloquées !!

    RépondreSupprimer
  32. C'est vrai que sur internet et surtout à travers les blogs (principalement "mode / beauté" ou la personne s'affiche constamment) on a vite fait de se dire que l'on se trouve face à quelqu'un de très confiant dans la vie. D'ailleurs je ne pensais pas que tu étais timide du tout, je tombe bêtement dans le piège alors que je suis comme toi. De tout ce que j'ai lu je me suis reconnue. Et j'ai aussi un look alternatif, c'est un paradoxe assez amusant. La logique (stupide) de la société veut que : look différent/excentrique = personne qui cherche à attirer l'attention sur soi. Et cette conclusion est fausse dans au moins 80% des cas je pense. Dans le fond c'est juste des vêtements dans lequel on se sent bien, on se sent soi. Le regard des autres on aimerait bien le faire disparaître et on subit des réactions/commentaires stupides toute notre vie sans les avoir demandés. Mais les gens ne se rendent pas compte...

    Dans mon cas j'en suis presque au stade de la phobie sociale et ça m'énerve. Je ne sors quasiment plus toute seule, même pour aller à la boulangerie. Et l'idée d'être parfois obligée de réceptionner un colis toute seule (même si ça sonne à ma porte et que je ne dois pas aller bien loin) et de devoir parler au livreur me cause des montées de stress affreuse, parfois presque jusqu'à l'envie de pleurer. Et je m'en veux parce que je me sens bête de ne même pas pouvoir ouvrir la porte au facteur.
    Aborder des inconnus je ne sais pas faire, mais vraiment pas. Y compris pour juste demander l'heure. Parler avec des gens que je connais peu non plus, généralement je me contente de répondre si on m'adresse la parole mais les blancs s'installent facilement et ça me met hyper mal à l'aise.
    Je ne compte plus non plus le nombre de fois ou on a dit de moi que j'étais snob. C'est énervant parce que ça n'a rien avoir. Au contraire je suis tout sauf ça, et quand on me connait bien je suis même un petit clown ^^
    M'enfin voilà, je comprends parfaitement ton ressenti et je compatis. Je suis contente pour toi si parfois tu arrives à passer ça, j'aimerais en dire autant mais je crois que je suis un cas désespéré. Pas grave, je suis misanthrope de tout façon xD

    A bientôt pour le look alors :-)

    RépondreSupprimer
  33. Pleasemypinkshoes14 août 2016 à 10:22

    Je ne sais pas si c'est de la timidité (je ne pense pas être timide) mais c'est plus une peur de la "foule" de mon côté :/ Cette angoisse peut me paralyser, me faire pleurer, frissonner et dans le pire des cas... je peux m'évanouir. Pourtant je bosse comme étudiante dans un cinéma, je prends pas mal sur moi (je me fais violence comme on dit). En tout cas j'admire tes progrès :)

    Une fois de plus j'adore ce genre d'article "à coeur ouvert". C'est en parti pour ça (et tes looks haha) que je suis et reste fan de ton blog.

    Bon dimanche ma belle!
    J'espère que cette journée ne sera pas sous le signe du ménage haha (je sais ce que c'est... ^^")

    RépondreSupprimer
  34. Coucou,

    Lire ton article m'a fait du bien.. Disons que je me sens moins seule dans cette situation. Je suis extrêmement timide mais chaque jour je fais un peu plus d'efforts pour parvenir à vaincre cette timidité...
    Pour la petite confidence, je n'ai pas confiance en moi. En tout point. J'ai même raté mes examens à cause de ça et après coup je m'en mords les doigts sachant pertinemment que je pouvais y arriver sans problème...
    C'est difficile à gérer mais j'ai bien peur que, même si nous avons des personnes autour de nous qui nous aide, nous pousse à franchir le cap, on reste seule face à cette timidité. On est les seules à pouvoir la vaincre.... Par nos efforts, notre courage, notre détermination ....

    De mon côté j'ai l'impression de m'améliorer d'année en année .. Mais ça reste de petites améliorations, rien de bien exceptionnel...

    Tout ça pour te dire que je comprends ce que tu vis. C'est très difficile de vivre avec une telle timidité. En tout cas, ne lâche rien, grandis toi, ne te penses pas invisible ou je ne sais quoi... Tu es forte! La victoire est certaine.... :)

    RépondreSupprimer
  35. Je n'aurais jamais cru!!! Jamais! Comme tu le dis, avec ce style, je pensais que tu étais invincible!
    Courage, et dis toi que pour certaine comme moi, tu es super courageuse d'afficher ton style sans prendre en compte le regard des gens. Je n'y arrive toujours pas complétement.

    RépondreSupprimer
  36. Très touchant ton article ! Je me sens aussi concernée par ce que tu décris. Je ne suis pas timide maladive mais parfois ma timidité m’empêche d'être moi-même, et c'est fatigant. La timidité génère une sorte de frustration car on se dit que les moments passés avec les autres pourraient être beaucoup plus chouettes si on se détendait là-dessus ! C'est un long travail sur soi que d'apprendre à sortir de sa coquille... Courage à nous les timides !

    RépondreSupprimer
  37. Je me suis reconnue dans chacun des mots de cet article. Moi aussi je suis extrêmement timide et de qui me blesse le plus c'est l'incompréhension des gens. Souvent ils croient qu'il suffirait juste qu'on fasse plus d'efforts parce que pour eux c'est naturel d'être extraverti et d'aller vers les autres. Et ça donne un sentiment d'infériorité et de solitude qui sont très difficiles à supporter. Je suis contente d'avoir lu cet article, ça me prouve que je ne suis seule et aussi que malgré tout mon caractère n'est pas "anormal".
    Merci. Et courage à toi.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour :)
    J'ai trouvé ton article très touchant, sûrement parce que oui : avec cette image du net, je t'imaginais plutôt extravertie (tu dois te demander qui je suis, mais je viens toujours lire tes articles sans forcément prendre le temps de commenter, haha). Ton blog est un merveilleux univers.
    Cette timidité maladive, je l'ai longuement vécue. Plus jeune, il y avait des jours où j'étais tellement anxieuse (à cause de cette timidité), que je n'allais pas à l'école. Je trouvais toujours un prétexte, je disais à mes parents que j'avais très mal au ventre, à la tête... Cette timidité s'est véritablement développée en sixième, lorsque j'ai été harcelée. Aujourd'hui encore, j'en souffre, et bloguer est une source d'oxygène. Néanmoins, depuis la naissance de mon fils, j'ai l'impression d'être plus ouverte au monde : je me force parfois à aller de l'avant, à ne pas m'enfermer (hahaha, je ne veux pas entendre par là qu'il faut faire des enfants pour ne plus être timide #thesecret, je ne saurais pas vraiment expliquer ce qu'il s'est passé). Un déclic, peut-être ? Je me suis toujours privée à cause de ma tidimité. Je n'arrivais pas à parler à ce garçon que j'aimais, j'avais très mal au ventre et je pleurais à l'idée de réciter un poème devant les autres, et plus grande, j'avais même peur de sortir avec les étudiants.
    La timidité est une machine infernale.
    Mais comme tu le dis : serrons-nous les coudes. Jusqu'au bout ! ♥
    Merci pour ce superbe article qui retranscris tout ce que je pense, au fond de moi.

    RépondreSupprimer
  39. Salut ! je voulais te dire que ça fait un moment que je te suis et que je trouves ton blog merveilleux, il redonne confiance en soi aux filles un peu différentes qui n'aime pas s'habiller comme tout le monde. Je poste sous cette article car c'est un des articles qui me touche le plus... Je suis aussi une timide mais les gens voient en moi à cause de ça quelqu'un de froid presque dépressif avant de me connaitre. Et c'est la même histoire à chaque fois que je rencontre de nouvelles têtes ! Tout ça pour te dire que ton article m'a fait beaucoup de bien, ça fait du bien de ne pas être seule ! Bisous continue comme ça, tu es génial !

    RépondreSupprimer
  40. Oh mon dieu, je ne pensais pas recevoir tant de témoignages et jolis mots sur cet article... Merci à toutes ! J'ai lu chuan de vos petits mots et je suis sûre qu'un jour, on réussira à avancer.
    Courage à toutes, je crois en vous ♡

    RépondreSupprimer
  41. Coucou ma belle ! Depuis des mois (des années ?) que je te suis, c'est très rare que je prenne le temps de commenter... la faute a ma fainéantise maladive je pense ? ^^
    Ceci étant, ton article m'a touchée. Pourquoi ? Parce que je m'y retrouve complètement. Depuis aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours été timide. Petite, c'était impossible pour moi ne serait-ce que de demander du pain à la boulangerie, ou d'appeler un vendeur dans un rayon pour qu'il vienne voir mes parents. Ça a toujours été, et même si, tout comme toi, parfois je prend le dessus, (bon dieu que ça fait du bien dans ces moments, et Ô combien il est frustrant de ne pas les contrôler !) je reste néanmoins toujours discrète, je vais très difficilement vers les gens, je stresse à l'avance quand je sais que je dois voir quelqu'un... bref, tout ce que tu décris, je le vis également. Tout comme cette image que l'on reflète aux gens d'être hautaine, au-dessus de tout le monde, ou alors sans intérêt.

    Et pourtant... à travers mon blog, personne ne s'en doute, je m'habille, me coiffe et me maquille comme j'en ai envie, et ce, même dans la rue, et ça dégage une forme de confiance en soi, que les gens n'arrivent pas à trouver compatible avec une timidité pareille... et pourtant !

    Ton article m'a fait du bien, même si je comprend combien tu dois en souffrir, au moins autant que moi, je suis heureuse que tu aies réussi à en parler, j'espère faire de même un de ces jours ! Je me permet de partager ton article sur ma page parce que vraiment, tu as su mettre les mots qu'il fallait.

    Courage ma belle, on la vaincra cette timidité, ou du moins, on finira par être comprises !

    De gros bisous ! ♥ ♥ ♥

    PS: tu es splendide. Tout le temps ! ♥

    RépondreSupprimer
  42. Je me retrouve totalement dans ton article, merci d'avoir partagé ça avec nous (ça m'a poussé à écrire mon premier commentaire sur ton blog alors que je suis une lectrice de l'ombre d'ordinaire^^)
    Je suis la timide de la famille, de mon groupe d'amis, du travail, etc. On finit toujours par oublier ma présence et ça en devient très blessant, j'ai l'impression d'être enfermée dans un corps figé alors que j'aimerai tellement moi aussi participer aux discussions et échanger avec les autres. Mais je n'y arrive pas, rien à faire. Ça me pourrit la vie, me ferme la porte à de belles opportunités professionnelles et personnelles. Finalement il n'y a qu'avec mon petit cercle d'amis restreint avec qui je me sente vraiment bien, ceux qui ont cherché à voir derrière mon bouclier.
    Mais tous ces commentaires sont réconfortants et très encourageants, ça fait du bien de savoir que l'on est pas seule ^^

    RépondreSupprimer

Pas de panique, chacun de vos mots doux sont lus avec amour avant d’être validés par mes soins ! Et bien sûr, j'y réponds dès que le temps me le permet ♡